Service d'urgence   450-922-1203

Blogue

Parlons tique!

31

Mai

2016

Parlons tique!

Ces petites bestioles de la famille des araignées sont de plus en plus répandues dans notre région. Il existe plusieurs espèces de tiques, mais c'est la tique à pattes brunes (Ixodes scapularis) qui, dans nos régions, est impliquée dans la transmission de la maladie de Lyme. Cette maladie causée par une bactérie spirochète, Borrelia burgdorferi, est en émergence au Québec et sa progression est directement liée à la présence de plus en plus fréquente du réservoir de la bactérie; la souris à pattes blanches! Cette petite souris d’allure inoffensive étend son territoire vers le nord à la faveur du réchauffement climatique. On retrouve la tique Ixodes scapularis surtout dans les herbes hautes, les arbustes et les boisés où elle grimpe aux herbes et attend le passage d'un animal ou d'un humain pour se fixer à leur peau et se nourrir de sang. Plusieurs espèces animales sont susceptibles de contracter la maladie de Lyme, mais les humains et le chien sont particulièrement à risque. Un temps de contact prolongé entre la tique et la peau est cependant nécessaire pour la transmission de la maladie. Un contact de moins de 24 heures rend la transmission de la maladie peu probable. Il est donc important de retirer une tique dès qu’elle est détectée. La technique de retrait est déterminante. N'hésitez pas à contacter les techniciennes en santé animale de la Clinique vétérinaire Sainte-Julie qui pourront vous guider.
Les principaux signes de la maladie de Lyme chez le chien sont de la fièvre et une boiterie. Ils se manifestent habituellement 2 à 6 mois suivant la morsure d'une tique infectée. Chez l’humain, les signes cliniques sont variables d'une personne à l'autre, mais dans la majorité des cas, une rougeur localisée, souvent en forme de cible est présente au site de morsure. D'autres signes cliniques s'apparentant à ceux d'une grippe peuvent aussi être notés. Si elle n'est pas traitée, la maladie de Lyme peut causer des complications graves et invalidantes.
La meilleure façon d’éviter de contracter la maladie est d’éviter les morsures de tiques qui peuvent survenir généralement entre avril et fin novembre. Il est donc important d’adopter, pour nous et pour nos animaux, des mesures préventives lorsque nous circulons dans les régions et les zones à risques. Les organismes provincial et fédéral de santé publique ont développé des outils de sensibilisation pour la population. Pour plus d’informations, consultez cette page du site de Santé Canada ou celle du Portail santé mieux-être du Gouvernement du Québec.

Chez le chien les tests de dépistage de la maladie de Lyme sont fiables et accessibles et plusieurs produits préventifs sont désormais disponibles pour aider au contrôle des tiques et de la maladie de Lyme. Contactez l'équipe de la Clinique vétérinaire Sainte-Julie pour connaître les moyens de prévention adaptés à votre animal et à son mode de vie.

Soigner avec amour et compétence

© Clinique vétérinaire Sainte-Julie | Conception : Pika Design | Crédits Photos : Philippe Dumont